jeudi 23 juillet 2020

La Dague des Ténèbres. Chapitre Un


Chapitre 1

Hadley's Hope... Un sacré bled. Il n'y avait pas grand monde, ce jour-là.Les étrangers étaient arrivés on ne sait d'où avec le vent d'est. Comme d'habitude, c'était un vent qui n'amenait rien de bon. Les nuages cachaient le soleil et l'on n'y voyait pas grand chose.



Le premier groupe d'étrangers prit position au sud de la ville, derrière le bureau du Marshal.


Il restait quelques personnes dans les rues. Billy Bob, qui rentrait vite chez lui en courant, Mayor Bentley, qui sortait de la banque, Lost Owl, qui était prêt de s'écrouler près du chariot du vieux Tom, Otto, le barman, qui prenait le frais sur le trottoir de son saloon et Miss Tillburn qui finissait de nettoyer une des chambres du saloon.




Le deuxième groupe d'étrangers, ceux qui étaient arrivés la veille et avaient déjà causés des problèmes, se cachèrent derrière le drugstore...



♠♠♠♠♠

Igor regarda Vaklav et ses gars. Le vampire était déjà rassuré sur une chose : le soleil ne serait pas une gêne, avec ce paquet de nuages. La nuit aurait pu tomber, personne ne s'en serait vraiment rendu compte... Il ne parla même pas. Un signe de la main, deux hochements de tête, et tout le monde prit son poste. Il se permit juste une remarque : « Pas de pitié, les gars. Tirez pour tuer. Ce sont de Nephilims. Pas des enfants de chœur... ». Et il partit comme une flèche vers le Saloon, en prenant bien garde de rester caché derrière les maisons.

♠♠♠♠♠

De son côté, Amenadiel fit un signe à Medreon. Celui-ci s'entailla la main et proféra des mots imprononçables pour une morphologie humaine. L'Inquisiteur qui les accompagnait fit une rapide prière avec espoir. Il ne comprenait pas les mots, mais il savait que La main du Seigneur allait bientôt les assister. 


Il y eut un bruit, derrière lui, et comme le souffle d'une explosion. L'Inquisiteur et les Nephilim à ses côtés faillirent tomber au sol. Tous restèrent bien debout, mais avaient les oreilles qui sifflaient. Ça ne pouvait signifier qu'une chose : Medreon avait raté son incantation. Le Seraphim ne viendrait pas les aider... Pendant ce temps, de l'autre côté de la rue, les membres de la Cabale prenaient position derrière les fenêtres des bâtiments.




 L'un d'eux, pour se débarrasser d'un gêneur, abattit Lost Owl. Le cadavre du natif glissa lentement le long du chariot, le cruchon de moonshine qu'il tenait toujours à la main s'écrasant dans la poussière à son côté. 



Dans un réflexe irréfléchi, Mayor Bentley couru au milieu de la rue, pendant que les autres habitants de Hadley's Hope couraient dans tous les sens, cherchant un abri sans savoir vraiment où ils allaient, sous le coup de la panique. 
Igor avait atteint la banque et était entré par la porte arrière. Sous le coup d'une impulsion, il sortit comme un éclair, saisit Mayor Bentley par le col et le tira à l'intérieur de la banque avec lui, ne relâchant pas son étreinte une seule seconde. 



À quelques mètres de là, les coups de feu partaient des fenêtres des bâtiments, en direction des nephilim cachés derrière le chariot. Plusieurs balles atteignirent leurs cibles, et, chacun à leur tour, les nephilim et l'Inquisiteur s'écroulèrent, pour se relever peu de temps après, sonnés, mais toujours alertes. L'un des hommes de main de la Cabale poussa un blasphème retentissant quand son fusil s'enraya. 



Il se baissa pour le recharger.
Vaklav jaillit de derrière le Grugstore, et contant sur sa vitesse surnaturelle, se précipita sur les Nephilim. Il fut stoppé net dans sa course par une balle d'Amenadiel.



 Et pendant que les plombs sifflaient, Siphiel fonçait, contournant les maisons pour prendre les vampires et leurs séides par derrière. Sur le chemin, il croisa Billy Bob qui, pris de panique, repartit comme une flèche dans l'autre sens. Le jeune nephilim ne prit pas le temps de lui courir après pour le mettre en lieu sûr. Il n'en aurait pas le temps. Il faudrait d'abord calmer le gamin, puis reprendre sa progression vers l'ennemi. Alors qu'il passait le long du saloon, il aperçu, trop tard, une brute de la Cabale passer le coin de la maison la plus proche et le viser de son colt. Avant qu'il ne puisse faire faire quoi que ce soit, le coup était partit et le cueillit en plein ventre. Il s'écroula à terre. La brute ne perdit pas de temps, et se précipita sur le corps du jeune nephilim pour l'achever d'un coup de Bowie Knife.








Alors qu'il aperçu du coin de l'oeil la brute achever Siphiel, Amenadiel sentit une nouvelle balle le toucher à l'épaule. Il s'effondra à son tour. Pour se relever l'instant suivant, comme si de rien n'était. La douleur était là, mais pour le fils de géant, ce n'était qu'une vague information à la limite de sa conscience. 



Il cala ses doigts sous sa langue, siffla un coup sec et fit un signe à ses hommes de battre en retraite. Ils étaient arrivés là parce qu'il avait ressenti la prière de Nigel, son agent de l'Ordre du Crépuscule, infiltré chez Dracula, à la Maison Blanche, et se doutait qu'il y avait du grabuge si Nigel le « contactait » depuis une misérable ville de l'Ocklahoma. Il allait falloir tirer tout ça au clair. D'ailleurs, où était Nigel ? Il s'en occuperait plus tard, pour l'instant, il allait falloir trouver une planque sûre et panser les blessures... Peut-être même penser à appeler des renforts...


♠♠♠♠♠

Igor regarda la bande de Nephilim repartir la queue entre les jambes. Il savait qu'il devrait les faire suivre, et les neutraliser, mais ses pensées étaient accaparées par sa mission. Il traîna le maire de Hadley's Hope au milieu de la rue et se pencha vers lui. L'homme était déjà terrorisé. Il se mit à trembler comme une feuille quand il aperçu les yeux injectés de sang et les crocs du vampire qui se penchait sur lui...
Igor, calmement, remonta ses lunettes et déclara dans un demi-sourire : « Bon toutou. On va causer, toi, et moi... »




samedi 6 juin 2020

La Dague des Ténèbres. Une campagne Dracula's America, Shadows of the West. (Fr)





« Stephen ! Où êtes-vous ? »
« Ah Stephen, je vous trouve enfin ! Qu'est-ce que...
-Chut, ma chère ! J'allais commencer mon observation.
-Ah ! Et où se trouvent-ils, cette fois ?
-Un monde étrange s'il en est... Les ombres recouvrent le Nouveau Monde. La main d'un damné s'étend sur le continent. Il essaye de consolider son pouvoir une bonne fois pour toutes. Regardez... Les cartes parlent d'elles-même»






♠♠♠♠♠

Igor pénétra dans la grande pièce ovale. Les volets étaient fermés, comme toujours depuis que le Maître avait pris son office à la tête du pays. Igor s'installa sans attendre la permission dans un des gros fauteuils. Vlad Tepes Dracul l'observait.
Le conseiller humain qui l'avait accompagné jusqu'à la porte restait à côté de la porte, à peine franchi le seuil de la pièce. Il attendait.
Le président à vie croisa les doigts devant lui, les yeux rivé sur Igor.
« Igor. Heureux que tu aies répondu à mon... invitation. » Un sourire mauvais étira les lèvres de Dracula. « J'ai un travail pour toi. Une de ces pathétiques cellules de l'Ordre du Crépuscule se trouve actuellement à la gare de President Street Station. Tu vas t'y rendre et me débarrasser d'eux une bonne fois pour toutes... Excuse-moi, Igor. Nigel, dit-il en s'adressant au conseiller, vous pouvez rentrer. A demain ! » Le conseiller s'inclina, puis sortit complètement de la pièce, refermant la porte derrière lui. « Bien, à nous, Igor, reprit-il en désignant d'un doigt noueux et d'une pâleur cadavérique l'autre vampire. Au moment où je te parle, ce traître de Nigel va se précipiter pour prévenir ses amis de ton arrivée. Ils vont sauter dans le train pour l'Oklahoma. Je veux que ta bande de ruffians et toi suiviez ce petit monde. Et quand ils atteindront leur destination, vous vous débarrasserez effectivement d'eux pour de bon... ». Sa voix était d'ordinaire sèche et péremptoire. Elle se colora cependant d'une sonorité étrange lorsqu'il prononça les mots qui suivirent. Comme si la nostalgie submergeait la créature crépusculaire qui parlait. « Vois-tu, il y a un vieil ami à moi, qui se terre depuis des années dans une petite ville, là-bas. Et ces cafards ont retrouvé sa trace. Ils veulent profiter de sa faiblesse actuelle pour l'anéantir. Et je ne peux pas laisser faire ça... Une fois que tu les auras éliminés, tu aideras Giorgi du mieux que tu peux. Tu te placeras à son service jusqu'à nouvel ordre..., finit-il dans un soupir. Comprends-tu ?
-Oui, maître.
-Bien, Igor! Maintenant va, et ne me déçois pas. Je serais très... triste de devoir te rappeler à l'ordre..., ajouta le puissant vampire, dans un souffle.
-Bien maître. » Igor sortit de la pièce avec désinvolture, comme si les menaces n'avaient pas de prise sur lui.

♠♠♠♠♠

Tout était allé très vite. Nigel n'avait qu'à peine eu le temps de comprendre ce qui s'était passé. Des damnés de la Cabale de la Main rouge leur était tombé dessus lorsqu'ils étaient arrivés à Hadley's Hope. Un voyage interminable, inconfortable et oppressant les avaient amenés dans cette minuscule ville de l'Oklahoma à la recherche de l'Ancien buveur de sang. Ils pensaient trouver la créature facilement, mais Igor les attendaient avec ses gros bras. Les deux templiers du posse avaient réagi avec les réflexes de vétérans de la guerre contre les ténèbres, mais pas assez vite. Les deux vampires à la tête de la bande adverse étaient rapides, puissants et aussi coordonnés que s'ils avaient pu lire dans les pensées l'un de l'autre. Et les forbans qu'ils employaient étaient des professionnels. En quelques minutes, ils avaient anéantis la cellule de l'Ordre. Nigel n'avait du sa survie qu'à sa fuite. Il se cachait derrière l'hôtel et savait que les vampires de la Main Rouge le trouveraient très vite. Il ne savait plus quoi faire. Machinalement, il plongea la main dans la gibecière qu'il portait au côté. Ses doigts rencontrèrent un objet en bois tout simple. Son crucifix. «Tout est perdu, pensa-t-il, désespéré. Il n'y a plus qu'eux qui peuvent empêcher ce qui risque d'arriver si Dracula retrouve son satané lieutenant... ». Nigel prit le crucifix à deux mains et le porta à son front et entama sa prière. Il avait à peine fini lorsque il entendit un bruit venant du toit de l'hôtel. A la lueur de la lune, il aperçu Igor qui le regardait avec un sourire mauvais. Le vampire se laissa tomber. Il atterrit délicatement, comme s'il contrôlait sa chute. Il tendit le bras trop vite pour que Nigel ne puisse réagi et le saisit au cou. D'une seule main, il le souleva et le plaqua contre le mur.
« Où est la dague des ténèbres ? Où se trouve Giorgi Gheorghiu? 
-Je ne sais pas ! Je n'en sais rien ! Nous savons juste que c'est ici qu'il a été vu pour la dernière fois !
-Misérable bétail ! Tu crois que je vais gober tes mensonges ? »
Nigel sourit et cracha au visage de Igor. Toujours en souriant malgré les griffes qui s'enfonçaient dans sa gorge, Nigel planta son regard dans celui du vampire. « Ta fin est proche, sangsue ! Ils arrivent, je les ai appelés ! 
-Qui ? Tes amis de l'Ordre ? Qu'ils viennent, je les attends.
-Ah ! Non, Igor! J'ai appelé les Nephilim. Les géants, fils des Anges, arrivent pour toi, engeance ! »
Sans changer d'expression, Igor enfonça ses griffes dans la gorge de Nigel qui s'étouffa avec son propre sang dans un gargouillis. Igor le lâcha, soupira, porta la main à sa bouche et lécha le sang qu'il avait sur les doigts.
« Vaklav! Prépare les gars, on a du lourd qui arrive. »
Le corps de Nigel reposait contre le mur, comme un vieux paquet de tissu. Dans sa main, posée mollement sur le sol, le crucifix brillait légèrement, un halo bleuté pulsant l'entourait...


                                                                         ♠♠♠♠♠

vendredi 2 novembre 2018

Truth or Death, Chapitre 1 (Fr)





1.
Le hall du spacioport de la station minière Kruppstadt était désert à cette heure. Les allées était vide et il flottait comme une odeur d'ozone dans le secteur déserté. Il n'y avait pas de lampadaires dans cette section, mais la lumière de l'étoile du système se reflétait sur Jarnsaxia en contrebas et illuminait la station via de gigantesques baies vitrées. L'ambiance était étrange, entre ce mélange de lumière et de sensation d'abandon. Un peu comme un soleil de plomb éclairant une ville fantôme. Cinq silhouettes se faufilaient parmi les passerelles, les hangars et les échafaudages. Trois d'entre elles portaient de petites caisses sous un bras. La silhouette à leur tête s'arrêta net, derrière un hangar.
Le Capitaine Giffen Bisley fit signe aux autres de s'arrêter et posa un index sur sa bouche. De son index, il désigna son oreillette, faisant comprendre au reste de son équipage de passer en sub-vocal.
"Il y a un truc pas clair dans le coin. Je viens de repérer des mouvements à neuf heures et à trois heures, dit-il dans un souffle.
-Ta Ma Duh (Merde)!Flics, demanda Rodice?
-Ou un rival de ce cher Osa-Norri qui cherche à se faire un petit extra sur nos têtes... Qui sait...
D'un Yi Shia (Attends)..."
Bisley scruta discrètement, de droite et de gauche au coin du mur du hangar.

"Il y en a deux planqué derrière les escaliers, là-bas, à gauche, et trois autres derrière les caisses planqués à 9 heures. Je me charge de ceux-là. Rodice, tu pars tout droit, tu cours et tu lâches pas le matos. MARK13, tu montes dans la cabane là-bas et tu couvres Norgor. Norgor, tu fonces. Liin, je compte sur ton harnais quantique, tu sais quoi faire... Joo How Rin (bonne chance) à tous, on se retrouve au Heaven Palace de Osa-Norri!"
Mk 13 fut le premier à réagir et se précipita vers la remise et grimpa vite sur le toit. Norgor se colla au mur en attendant d'apercevoir une possibilité de courir vers le fond du spacioport. Liin commença de faire les calculs dont il avait besoin pour éviter de se téléporter dans un mur et Rodice longea le mur du hangar en attendant une ouverture elle aussi. Giffen était entré dans le hangar et montait déjà les escaliers vers le premier étage.
A l'insu du capitaine pirate, Roy, le robot de la première escouade avait pris le même chemin à l'opposé. Liin, ses calculs finis enclencha son harnais quantique et réapparut quelques micro-secondes plus tard sur une des passerelles au centre de la gigantesque salle.
"Gootsh-Mowra, jura-t-il en se rendant compte qu'il avait mal estimé son saut de quelques mètres." A peu de chose près, il se téléportait dans le vide... Le temps de refaire quelques calculs, il allait devoir courir en évitant les tirs de la GSEF. Arrivé sur la passerelle qui reliait les deux hangars, Roy était d'ailleurs en train de se positionner pour choisir sa cible. Il aperçu la silhouette du Caterpien et épaula son fusil-laser.
Pendant ce temps, Mk13 arrivait en haut du petit bâtiment et dégainait lui aussi son fusil.
Les deux GESF étaient des cibles parfaites et il se préparait à viser quand l'Officier Ed Korso réagit. Sans réfléchir, il tira en direction du robot. Le coup étourdit à peine Mk13, mais lui fit lâcher son fusil, qui tomba sur le sol de la grande salle, hors de portée. "Go Neong Yung Duh (fils de...) de sac de bidoche!" Le juron s'échappa du synthétiseur vocal de l'androïde dans un son métallique et froid.
Giffen regardait le ciel étoilé de l'autre côté de la gigantesque verrière et se dit que pour un spacioport aussi fréquenté que celui de cette station, il n'y avait guère de trafic, ce soir... Il regarda son Pistolet à Balles Moléculaires et se dit qu'ils auraient du y réfléchir à deux fois avant de dégainer... Une seule balle perdue dans la verrière ou dans une des cloisons, et tout le monde allait faire un petit tour dans le vide... Il arriva sur la plateforme supérieure du hangar au même moment que le robot de la GESF.
Il se jeta littéralement sur le mécanoïde qui comprit à peine se qui se passait, alors que Liin progressait plus avant dans le hall du spacioport et rentrait dans le dédale de couloirs qui s'étendait au delà de la grande salle.
Mk13 dégaina un de ses PBM et arrosa les deux flics en contrebas. Le sergent Pad-Shar-Lis esquiva un tir et se précipita vers la remise. Il gravit quatre à quatre les escaliers et se retrouva face à face avec le robot psychopathe. Il dégaina sa matraque incapacitante et porta un coup direct dans le torse du robot qui encaissa le coup sans trop broncher. La décharge électrique n'eut aucun effet. Le robot tendit le bras pour pointer son PBM sur le sergent, mais celui-ci relava la matraque d'un coup brusque et désarma le robot. Le PBM tomba lourdement à côté du fusil, quelques mètres plus bas. "Je vais te saigner, Ri shao gou shibing (tas de merde de chien séché au soleil)!, vociféra Mk13 dans un chuintement métallique."
Sur le toit du hangar, Giffen parait le coup que lui destinait Roy,qui avait improvisé une matraque avec son fusil et réplique d'un tir de PBM presque à bout touchant. Des morceaux de plastacier et des gouttelettes de liquide de refroidissement giclèrent de la structure robotique et Roy s'effondra au sol.
Embusqués, Rickman et Ilyanan attendaient leur heure.
Rodice rejoint Giffen sur le toit du hangar. Giffen la regarda. "Nee Tzan Se Mah? (Tu veux mourir?) Je t'avais dit de courir droit devant! Barre-toi et cours! Dohn luh mah (C'est clair)?"
Elle prit juste le temps d'un sourire et commença à foncer vers le bord du toit, décochant un petit coup de botte au passage à la carcasse du robot qui essayait de se relever .
De son côté, Norgor surveillait les plateformes devant lui. Le flic humain à la peau noire n'avait pas l'air de vouloir bouger. "Fahn Dahn (Courage)!", pensa-t-il avant de se lancer dans un sprint infernal, la caisse de marchandise calée entre son bras et sa poitirine.
Le Sergent Pad-Shar-Lis, de son côté, avait beau se démener et utiliser tous les coups tordus qu'il avait apprendre dans ses nombreux combats de rue, il n'arrivait pas à se défaire de Mk13.
Il partit tellement vite que Korso n'eut même pas le temps de comprendre ce qu'il se passait. Il ne réalisa que trop tard que la flèche de poils flottante qu'il vit passer était un des contrebandiers. L'impressionnant nampamien filait à toute allure...Rickman et Ilyanan l'aperçurent, mais ne réagirent pas assez vite. Ilyanan s'avança et dégaina son fusil-laser, mais n'eu pas le temps de viser que Norgor était déjà dissimulé derrière une des gigantesques poutrelles de soutient des passerelles.
Toujours aussi calme et pragmatique, Rickman détourna le visage et se dirigea vers le hangar. "Que peut bien faire cet incapable de robot, se demanda-t-il, n'entendant aucun coup de feu. Et pourtant, le tir d'un de ces fusils de sniper est bien caractéristique... Pensa-t-il. Humpf... Il faut vraiment tout faire soi-même." Il entra dans le hangar et se dirigea calmement vers le toit.




Le lieutenant Rickman s'avança sur la passerelle qui reliait les deux hangars. Il dégaina sa son fusil-laser et s'apprêtait à l'épauler quand la porte s'ouvrit à la volée et une masse furieuse lui sauta dessus. Il se servit de la crosse du fusil pour se défendre et détourner le PMB que son adversaire pointait sur lui. D'un mouvement fluide, il se fendit en reculant. Apercevant pour la première fois clairement le visage de l'adversaire, il s'immobilisa, interdit. Il lut le même étonnement dans les yeux de l'ennemi. Le temps sembla suspendre son cours.
"Sergent Giff!, parvint-il à articuler enfin.
-Tiens... Arthur...
-Lieutenant Commandant Rickman. J'aurais du me douter. Toujours dans les combines minables. Aucune honnêteté. On en attend pas moins d'un traître.
-Je n'ai jamais volé ces documents. J'ai profité de mon grade et de ma position pour trafiquer pas mal de choses. J'ai même récupéré deux ou trois babioles sur des cadavres d'ennemis comme d'amis. Je ne l'ai jamais caché. J'ai toujours été dans les combines minables, oui. Mais ces documents, je ne les ai même jamais vus.
-Je ne suis pas là pour refaire ton procès. Tu as été condamné, tu t'es évadé du Boulet, tu trafiques des data-nodes... Comme on fait son lit, on se couche. Police! Menottes! Prison! Duhn luh mah! (C'est clair?)"
Giffen lança une mini-grenade incapacitante qui se mit à produire un son strident. "Pour ça, faudrait déjà m'avoir menotté, Huen Dahn (enfoiré)!" Rickman se couvrit les oreilles pour se protéger de l'étourdissement provoqué par l'arme, et Giffen en profita. Il sauta par dessus la rambarde et atterrit plus bas avec une roulade. Et il couru de toute la vitesse dont il fut capable vers les ruelles qui menait au quartier des lumières rouges où se trouvait le Heaven Palace. Il murmura en sub-vocal : "Mk13, repli." Le robot bloqua un coup de matraque avec sa main gauche. Il agrippa la matraque et appliqua une légère torsion et retourna l'arme vers le Sergent Par-Shar-Lis qui fut sonné sur le coup par la décharge électrique. La voix métallique du robot retentit, froide, désincarnée : "Ton tour viendra, tas de viande. Sois heureux de t'en sortir aussi bien pour cette fois." Il redescendit les escaliers, et se faufila dans les coursives qui entouraient le hall numéro 11 du Spacioport de Kruppstadt.


[Une bien bonne partie avec l'ami Nicolas. Nous avons joué le scénario "Smuggling", avec comme lieu le spacioport (et nous avons oublié quasiment à chaque fois de vérifier si un vaisseau passait et assourdissait tout le monde à chaque changement d'initiative...) et la complication "Ship" (comme le scénario se déroulait sur une station spatiale, chaque balle perdue entraînait un risque de percer une paroi ou de provoquer un incident dans la station... Et nous avons oublié de tester quasiment à chaque fois...). Je jouais les pirates (l'équipage du Blue Mantis) et j'ai gagné cette partie en passant deux caisses à la barbe des Starcops... Un vrai bon moment.]

A suivre, bientôt!


Truth or Death, a Rogue Stars Campaign. Intro (Fr)


Dramatis Personae

L'équipage du Blue Mantis.



Capitaine Giffen Bisley. 
Ancien commando (avec le grade de sergent) des Forces de Pacification Galactique. Radié des FPG et emprisonné avant la fin de la campagne de VolganIII au motif de vol de documents classés secret défense. Evadé du "Boulet" (pénitencier de haute sécurité situé sur la Bordure galactique). S'est installé sous le pseudonyme de Lance Quitley dans une entreprise de Transport de fret dans le système de Zhen Xiu 7328. L'entreprise est en fait une couverture pour une affaire de contrebande intra-système.

Rodice.
Partenaire d'affaires du "Capitaine Giffen". Personne ne sait d'où elle vient, ni quel est son passé. On a juste pu retrouver une trace d'une Rodice, danseuse "exotique" et prostituée dans une maison de passe de Funland.

Norgor Ahrag-Har.
Nampamien. Co-pilote du Blue Mantis. Ancien pilote de ligne sur les lignes Fulsthom. Renvoyé pour "pilotage" dangereux aux abords de Central Knot.

Liin.
Caterpien. Navigateur et mécanicien du Blue Mantis. Mécanicien surdoué, mais arnaqueur à la petite semaine plusieurs fois jugé pour diverses escroqueries. A toujours réussi à obtenir un non-lieu dans les procès intentés à son encontre (en plus d'être un génie de la mécanique, Liin est un négociateur hors-pair...).

MARK 13.
Unité robotique de soutien au combat des FPG. Trouvé par hasard dans un désert radioactif par l'équipage sur une planète de la Bordure et remis en état de fonctionnement par Giffen. MARK 13 fournit du "muscle" à l'équipage en échange d'un asile temporaire sur le Blue Mantis. Il a accepté le marché de façon temporaire, persuadé que Liin peut le désactiver à n'importe quel moment. Il cherche à contourner cette obligation pour remplir la "mission" qu'il s'est fixé : anéantir le maximum d'êtres vivants.

Première escouade de la Golden Eagle Security Force.



Lieutenant Commandant Arthur Rickman.
Ancien capitaine des Forces de Pacification Galactiques. Versé à la réserve à la fin de la campagne de Volgan III. Brillant officier des FPG et brillant officier de la GESF (mégacorporation dévouée à la sécurité du quadrant). Affecté au maintien de l'ordre du secteur Zhen Xiu 7328. Rickman est un flic brutal, froid et méthodique. Il reste toujours à la limite de la légalité pour boucler ses affaires, mais ne "bascule" jamais. Il essaye actuellement de mettre fin à un trafic de data-nodes volés.

Sergent Pad-Shar-Lis.
Flic de vocation, totalement incorruptible. "Pad" s'en tient toujours aux procédures. Déteste l'utilisation d'armes à feux, il ne porte que l'équipement réglementaire des escouades de la GESF, et s'en tient aux arrestations musclées. Il n'est cependant pas démuni face aux malfaisants, puisqu'il est triple champion du Quadrant de Free fight.

Officier de rang 1 Ed Korso.
Ed n'a jamais vraiment su ce qu'il voulait faire de sa vie. Un peu perdu, mais avec un fond honnête et des capacités physiques plutôt correctes, il a rejoint les forces de police de la GESF. Il essaye de faire au mieux son travail, sans être toujours persuadé du bien-fondé de ses missions...

Officier de rang 2 Ilyanan Vogua.  Rang 2 malgré son jeune âge, elle a une brillante carrière devant elle.
Ilyanan est un bon flic qui ne déroge pas à la règle fixée dans la première escouade : on applique le règlement à la lettre, on obéit à son supérieur et on reste droit. Dotée d'intuitions assez extraordinaires tant elles sont souvent justes, Ilyanan n'ose pour l'instant pas les suivre, car elle préfère suivre la rigueur imposée par Rickman.

Auxiliaire robotique GESF de type Nexus-06.
"Roy", comme le surnomme le reste de l'escouade est un robot polyvalent de maintien de l'ordre typique des escouades de la GESF. Rickman a choisi le mode "sniper", s'assurant une couverture parfaite et efficace pour le reste de l'escouade.




*****


Prologue

Liin appuya sur le clavier pour démarrer l'enregistrement. L'auto-trad se déclencha automatiquement. "Espace, frontière de l'infini vers lequel..." Avant de pouvoir finir sa phrase, il fut interrompu par les cris de colère du Capitaine Giffen.
"Liin! Bei Bi Shiou Ren (pauvre cloche) ! Barre-toi de ma console, et arrête tes délires! On est pas dans un retro-holo à deux balles!
-Goshnagh Mahah!, répliqua le Caterpien.
-Non, on a pas à avoir la classe, Ta Ma Duh (bon sang!)! On est des contrebandiers!!! Allez, dégage, j'ai un appel longue distance à passer!" Liin se dirigea vers le cockpit en ronchonnant dans sa langue natale, pour rejoindre Norgor qui vérifiait les derniers préparatifs avant le saut quantique qui les amèneraient vers leur prochaine destination.
Le Capitaine Giffen Bisley se pencha sur la console et composa un numéro. Après une série de sons aigus, l'holo-écran prit vit. On devinait un visage petit, comme barré d'un X majuscule par les touffes de poil qui lui servait de sourcils et de moustache. L’œil gauche était remplacé par un cyber-implant fixe et froid.
"Ah ah! Ni How Bisley! Voilà mon contrebandier préféré! Tu as bien récupéré mes trois colis?
-Oui, Da Yeh (boss), je vous appelais pour vous prévenir que nous serons au point convenu sur Kruppstadt dans dix UTS pour la livraison.
-Ah bien, bien, Guhn Kwai (fais vite), Bisley! Et sois prudent en chemin, j'ai vraiment besoin de cette marchandise...
-Hé! Pas besoin d'être offensant, Lao Buhn (boss)!Tout se passera bien!
-How W'rin Bu Lai, Whai W'rin Bu Jwo (Rien ne va jamais bien) avec toi, Bisley. Tu as la poisse! Yi Lu Shwen Fohn (bon voyage)! dit-il, avant de couper la communication."
"Go Neong Yung Duh (fils de p...)!, répliqua Giffen, à la console maintenant éteinte."
Il se mordit la lèvre, faisant danser son piercing, pensif. "Si seulement je pouvais me passer de faire des affaires avec toi, sale rat..." Il se leva, rajusta son holster et se dirigea vers le cockpit. Sur le chemin, il s'adressa à Rodice qui finissait une partie d'Imperator 3D avec MARK13. "Rodice, tu prends ton chasseur et tu nous marques à la culotte, je ne veux pas un seul problème pour arriver au spacioport!
-Bien, Da Yeh! Tout de suite!"Elle baissa ses lunettes et partit vers le sas. Au lieu de se mettre en mode veille comme n'importe quel robot l'aurait fait, MARK13 sortit sa carabine laser et commença de vérifier si la cellule énergétique était pleine.
Arrivé dans le cockpit, Giffen se glissa dans son siège de pilotage et fit signe à Norgor d'enclencher les moteurs. Liin vérifia une dernière fois le plan de vol du Blue Mantis et confirma que tout était prêt. "Allez go!", ordonna Giffen. Les propulseurs du vaisseau se déclenchèrent dans un bruit assourdissant et le Blue Mantis, suivi du chasseur de Rodice, quitta le petit morceau de glace sur lequel il était dissimulé.

*****

Le lieutenant Rickman finissait d'enregistrer son rapport au surintendant du Quadrant quand la lumière rouge indiquant un appel entrant sur sa console se mit à clignoter.
"Oui?
-Officier Vogua, chef! Le mouchard sur la ligne privée de Ketel Ter-Rath Osa-Norri vient de s'activer. Il attend une livraison dans dix UTS sur Kruppstadt, chef.
-Bien, très bien, dit le lieutenant avec tout le calme habituel dont il faisait preuve. Réunissez-moi l'escouade complète. Je vous rejoins immédiatement à l'armurerie!
-Bien chef!" L'holo-écran s'éteignit.
Quand il arriva à l'armurerie, le reste de l'escouade était là. Tous se mirent au garde-à-vous à son entrée.
"Bien, nous tenons enfin ces saloperies de contrebandiers. Ils seront obligés de traverser la zone de fret du spacioport de Kruppstadt pour se rendre au repère d'Osa-Norri. Nous allons les intercepter avec la marchandise. Vous avez leur visage sur vos holo-poignets, vous les reconnaîtrez facilement. On décolle maintenant!
-Chef, oui, chef!, répondirent-ils tous en cœur."
Korso prit la queue du groupe, un peu inquiet d'avoir surpris ce qu'il croyait être un sourire sur le visage du lieutenant commandant...